TOP

Balenciaga s’essaie à la mode circulaire

La maison Balenciaga s’associe à la start-up spécialiste de la seconde main, la plateforme Reflaunt, pour aider les consommateurs à revendre leurs pièces Balenciaga d’occasion.

“Réduire, recycler, revendre” telle est la devise affichée sur le site de la maison, proposant le service de revente en Italie, en France, au Royaume-Uni, aux USA et à Singapour. Les clients peuvent désormais déposer leurs Balenciaga d’occasion dans les magasins participants ou bien les faire ramasser pour passer par un processus d’évaluation, de photographie, et d’authentification. 

Une fois l’article vendu, le vendeur reçoit soit de l’argent, soit une valeur de crédit Balenciaga. Le crédit vaut 20% de plus que le paiement monétaire, incitant les vendeurs à poursuivre le cycle.

Ce projet intervient après que la maison ait entamé un long processus pour réduire son empreinte carbone, en plus d’être exempte de fourrure et de cuir exotique.

Balenciaga n’est pas la première maison de luxe à se mettre à la mode circulaire : si Valentino a également annoncé son programme de vente en ligne, Gucci a créé une boutique en ligne combinant pièces vintage et créateurs émergents.