TOP

La Mode responsable vue à la Fashion Week Printemps/Été 2023

Même si le responsable reste encore timide sur le devant de la scène de la Fashion Week, quelques créateurs ont fait la différence en proposant des pièces conscientes. Si la Fashion week ne cesse d’être un pilier d’inspiration majeur et de jolies performances artistiques, il est important d’avoir un œil tourné vers les actions responsables des grandes maisons, plus que jamais en ces temps de changement. 

Alors, quelles sont les tendances responsables vu à la fashion week Printemps/été 2023 ?

Aquatic wear chez Botter 

Fidèle à ses engagements contre la pollution des eaux et à la lutte contre le réchauffement climatique depuis sa création, le label Botter présentait lors de la fashion week une collection inspirée par l’univers marin, “The plastic sea”, au travers de motifs présentant la faune sous-marine et de coupes tailoring et d’accessoires étonnants. Dans sa recherche permanente d’une production plus durable, la maison a développé un tissu éco-responsable réalisé à partir de varechs, dans lequel est notamment coupée une robe tubulaire. La maison a également présenté des robes pull et cardigans en tricot fait à base d’algues. 

Structure chez Balmain

Olivier Rousteing s’est associé pour la saison Printemps-été 2023 à Evian, pour développer une robe couture faite en 250 bouteilles recyclées, réalisation qui a nécessité plus de 112 heures de travail. C’est l’influenceuse Léna Situations qui a eu le privilège de porter la création, une robe montée dans un volume drapé et structuré. Le défilé proposait des pièces à l’imprimé arty trompe-l’œil, des corsets enveloppants, et autres coupes drapées, jeux de transparence, corsetteries et traînes aériennes ont donné un ton romantique structuré. Balmain cherche à réduire son empreinte environnementale en augmentant progressivement le pourcentage de matériaux organiques et recyclés dans l’offre de collections ainsi qu’en bannissant l’utilisation du plastique. La maison cherche à atteindre, d’ici 2025, 100 % de produits durables dans les catégories denim, jersey et maille.

Motif floral chez Benjamin Benmoyal

Benjamin Benmoyal a poussé sa garde-robe recyclée dans une nouvelle direction, en injectant des couleurs vives et des looks dénudés dans sa gamme pour le printemps. Le créateur, qui a commencé à fabriquer ses textiles à partir de vieilles cassettes, propose sur le Printemps-été 2023, des rayures, des carreaux et des jacquards floraux lumineux inspirés de Monet, qui s’articulent autour de pièces tissés avec du fil d’invendus de LVMH, comme une veste de motard, trench-coat aux poignets sanglés, short déstructuré et une mini jupe portefeuille aux boutons surdimensionnés. Le tout saupoudré, comme à son habitude, de son inspiration orientale.

Imprimé futuriste chez Alphonse MaitrePierre X Desigual

L’ancien assistant styliste de Jean Paul Gaultier, Alphonse Maitrepierre, a présenté en exclusivité une collection durable pendant cette fashion week de Paris. Son vestiaire est composé d’une vingtaine de pièces, dans lequel se mêlent prints graphiques inspirés de la nature, denim délavé violine, et des tons pink et orange. Sa ligne est composée de coton certifié BCI, de polyester recyclé, ou encore de la fibre cellulosique durable Naia™. Son surprenant motif, d’apparence florale graphique vue de loin, est enfaite une série d’insectes quand on y regarde de plus près. 

Tailoring chez Stella Mccartney

La créatrice, engagée dans une démarche responsable depuis plusieurs années, démontre à chaque défilé qu’une ligne de luxe et responsable, c’est possible. Cette Fashion Week n’y faisait pas exception ! Sa collection de prêt-à-porter P/E 2022 est composée à 87% de matières respectueuses de l’environnement. On pouvait notamment y apercevoir des pièces en Mylo, matière à base de champignons, qui est un des favoris de Stella McCartney depuis plusieurs saisons. Autre innovation, un tee-shirt fabriqué à partir de coton régénératif, une première dans l’industrie du luxe. Sa ligne, aux couleurs pastel et aux coupes largement inspirées du tailoring, est restée minimaliste, mais non sans féminité. Et la valeur ajoutée non négligeable,c’est que les émissions de carbone du défilé ont été réduites au minimum !

Minimalisme chez Boutet Solanes

Constance « Coco » Boutet, auparavant passée par la maison Céline, Dior ou encore Louis Vuitton, monte son label avec son compagnon, le photographe José Maria Solanes. Le couple a intégré officiellement le calendrier de la Fashion week cette saison, en concevant un vestiaire minimaliste et pratique, adapté à une femme exploratrice, passionnée de minéraux. Cette ligne raisonnée, où la maille provient d’Italie, et les tissus de Pologne, est également composée de cuirs provenant de France et traitée sans chrome, dans des eaux fermées pour éviter les rejets dans les rivières. De plus, leur nylon est une fibre recyclée, Econyl, fabriquée à partir de filets de pêche. 

Romantisme chez Anna October

La créatrice ukrainienne, exilée en France suite à la guerre, a présenté sa collection à la fashion week de Paris qu’elle a créé en même temps que sa plateforme Community Better, visant à soutenir la communauté créative ukrainienne. Elle a imaginé son nouveau vestiaire engagé et raisonné depuis Paris. Son vestiaire, fabriqué à partir de fins de stocks ou de chutes de tissus, s’assemble autour de robes, de bustiers, de brassières ou de jupes romantiques et sensuelles, incorporant parfois crochet, maille et dentelle, et déclinés dans des tons ecru, jaune ou encore du rose poudré.

La Fashion Week a dévoilé des inspirations tailoring, les tons pastels et des allures romantiques au travers de la transparence et du crochet dans les tendances du printemps-été 2023. Si Le monde du luxe et de la haute-couture a encore du chemin à parcourir en termes d’éco-responsabilité, quelques créateurs sortent leurs épingles du jeu en proposant des alternatives.
Des leaders Fashion qui soufflent un vent de progrès, plutôt optimiste !