TOP

Le Black Friday, ou l’incitation à la surconsommation

Comme tous les ans, cette période de l’année est animée par la campagne promotionnelle du Black Friday, ou on trouve les prix les plus bas sur de nombreux produits de grande consommation.

Retour sur cette journée de soldes exceptionnelle, qui annonce le début de la période des cadeaux de Noël. 

Origine et évolution du concept

Le concept du Black Friday est né aux États unis dans les années 30. Il a été instauré après la fête de Thanksgiving par les commerçants afin de redynamiser l’économie post dépression de 1929.

Mais il existe plusieurs versions sur l’apparition du terme  “Black Friday”, la plus probable est celle de la Police de Philadelphia dans les années 60, qui qualifiait les embouteillages du week-end de Thanksgiving de “Black Friday”, un encombrement des routes causé par les consommateurs, piétons et automobilistes qui allaient rendre visite au Père Noel dans les commerces et les centres commerciaux.

En France, le Black Friday s’est invité chez nos commerçants au début des années 2010 avec l’essor du commerce en ligne. Un phénomène qui devient une véritable opportunité pour les commerçants ou tous les ans, le quatrième vendredi du mois de novembre, devient une date incontournable pour pratiquer des promotions et inciter aux achats massifs.

« Black Friday » synonyme de « surconsommation »

Chaque année, le Black Friday bat des records en chiffres d’affaires, ce qui est normal quand nous savons que les gens sont incités à consommer plus que ce qui leur est utile et à effectuer des achats compulsifs dictés par la logique promotionnelle.

En effet, ces prix cassés s’avèrent bénéfiques pour les ménages les plus modestes qui profitent de ces promotions. Cependant, cela pousse surtout à la surconsommation, puisque d’autres personnes au pouvoir d’achat supérieur achètent de manière souvent excessive.
Malheureusement, cette frénésie d’achat liée aux promotions commerciales est catastrophique pour l’environnement à cause de la surproduction, le gaspillage, la pollution liée aux transports contribuant à l’émission de gaz à effet de serre, etc…
Il est temps de responsabiliser le consommateur sans le culpabiliser sur la lutte contre le Black Friday, et lui permettre de réfléchir sur son mode de consommation.

Vers une consommation responsable

Plusieurs alternatives au Black Friday sont nées de l’engagement des citoyens pour lutter contre la surconsommation particulièrement forte lors de cette période, en espérant ainsi contribuer au changement des mentalités et des actions de chacun.

NOTRE CONSEIL

Adopte le mouvement Slow Fashion et commence par faire du shopping dans ton propre dressing.
En effet, en faisant un petit tour dans ta garde-robe, tu trouveras certainement quelques pièces oubliées ou jamais portées. Et si tu veux vraiment profiter du Black Friday, achète uniquement les pièces dont tu as besoin, un basique par exemple !