TOP

Le chanvre reprend sa place

Dans la société occidentale, le chanvre n’a jamais vraiment été un textile vestimentaire très familier, pourtant il ne date pas d’hier : c’est une des premières sources textile de l’humanité.

Vers 1850, 75% du textile mondial était produit à base de chanvre. Son ultra solidité, sa résistance à l’humidité ont fait qu’au fil du temps il était présent dans la plupart des textiles : toiles, linge de maison, sacs, voiles de bateau, cordage… D’ailleurs, le premier denim a été fabriqué à partir de fibres de chanvre avant d’être en coton.  

Pourquoi cette fibre gagne-t-elle à être réintégrée dans l’industrie textile aujourd’hui ?

Sa production

C’est simple, le chanvre est totalement similaire au lin. Tout comme lui, la culture du chanvre se fait à tous les climats. On note aussi que la France en est le 1er producteur au monde. Production locale, youpi ! 

Comme pour son cousin le lin, sa culture ne nécessite pas d’irrigation, les précipitations naturelles étant suffisantes. Sa pousse rapide résiste aux insectes et aux maladies. Très peu voire aucun engrais ni pesticide ne sont nécessaires à sa production. Sa racine laissera dans le sol une excellente base pour les cultures suivantes, une caractéristique de la régénérescence du sol sur lequel il pousse !

Un peu plus grossière que celle du lin, la fibre de chanvre se mélange à du coton (bio évidemment) comme dans le prêt-à-porter, car sa fibre rugueuse au contact de la peau a été la cause de sa baisse d’utilisation au XIXème siècle.

Au fil des années, de nombreuses alternatives ont été testées pour rendre sa fibre plus douce. Aujourd’hui, par un procédé naturel, qui consiste à soumettre très naturellement la fibre à des micro-organismes et bactéries en macération présents dans le sol (le rouissage) on sépare les fibres naturelles de la tige, et hop ! Ces fibres obtenues deviennent à la fois douces et souples, elles sont alors utilisables dans les textiles.

Sa fibre ultra absorbante et résistante à la chaleur en fait un excellent support de teinture. La couleur étant fixée plus rapidement et durablement, le chanvre coloré ne nécessitera donc pas une grande quantité de colorants et produits chimiques.

De sa culture à sa transformation textile, le chanvre est écologique. Et la liste de ses atouts est longue : sa solidité permet de créer des vêtements durables, résistants aux lavages, et petit bonus, un chanvre se bonifie : le temps, son port et ses lavages contribueront à le rendre plus doux.
En outre, le chanvre possède des propriétés hypoallergéniques, anti-bactériennes et ultra respirantes excellentes pour la peau. Son étonnante capacité d’absorption de l’humidité lui assure un séchage ultra rapide. 

Endosser le chanvre

Comment le porter ?

En chemise de couleurs blanc, beige, kaki… il donnera un look nature très mode.
En T-shirt, c’est s’offrir un basique de sa garde-robe, facile à associer à tous les styles.
En pantalon, le chanvre donne un look instantanément habillé. On peut l’assortir à une tenue « working estival ». On peut aller plus loin en glissant ses pieds dans une paire de chaussettes en chanvre mélangé, puisque c’est également un tissu thermorégulateur.

On comprend maintenant pourquoi le chanvre prend tranquillement sa place dans le secteur de la mode éthique… et on aime ça.